Navigation

Accessoires
Audio
Boîtiers
Cartes graphiques
Composants
Disques durs
Guides
Imagerie numérique
Imprimantes
Jeux
Lecteurs optiques
Logiciels
Moniteurs
Périphériques d'acquisition
Périphériques de jeux
Portatifs
Refroidissement
Réseautique
Stockage amovible
Nouvelles

Forums

 
Matériel » Composants


DDR Crucial PC2700 - page 1/2
Christian Quirion - 2003-07-27 08:42:55
Untitled Document

Bien souvent, lorsque l'on décide de construire son propre PC, on n'hésite pas à prendre tout le temps requis afin de se renseigner en vue de dénicher la carte graphique la mieux adaptée à ses besoins ni à délier les cordons de sa bourse pour s'offrir le microprocesseur le plus performant qu'on puisse se permettre. Curieusement, les gens ont toutefois souvent tendance à ne se préoccuper que du type et de la quantité de mémoire qu'ils vont installer dans leur nouvelle configuration. Pourtant, les performances et la stabilité dépendent aussi en grande partie de la qualité et des caractéristiques de la mémoire vive dont on dotera son bolide. Nous allons donc aujourd'hui procéder à l'analyse d'un module mémoire dit "de grande marque" de type PC2700, encore très utilisé. Nous devrions aussi nous pencher très bientôt sur des modules de type PC3200 pour vérifier si l'écart de prix se répercute au niveau des performances...

Lorsque vient le temps de se procurer de la mémoire de marque, beaucoup d'utilsateurs préfèrent s'adresser directement au fabricant via Internet. Parmi les grands noms, mentionnons Corsair, Mushkin, Crucial et OCZ. Bien que la pratique de se procurer de la mémoire en ligne soit devenue de plus en plus répandue, le nom de Crucial conserve encore une renommée toute particulière du fait que ce fabricant fut l'un des premiers à offrir de la mémoire de qualité et garantie à vie aux particuliers via leur site Web et ce, dès 1996. Mais indiscutablement, ce qui distingue encore plus les produits de Crucial (une division de Micron) de la concurrence, c’est le fait que leurs modules sont aussi fabriqués et certifiés par eux, assurant ainsi un niveau de qualité et un service après-vente inégalé. Quelques autres fabricants opèrent bien de la même façon (pensons entre autres à Samsung, Infineon ou Winbond qui fabriquent eux-mêmes leurs modules de A à Z) mais à la différence de Micron (Crucial) ils ne se chargent pas de la commercialisation de leurs produits.

Le contraste est donc on ne peut plus évident avec plusieurs autres marques dont le but premier est de maintenir les coûts de production le plus bas possible, souvent au détriment de la qualité des composantes (puces et carte de circuit imprimé). À ce niveau, Crucial n’a certes pas à envier l’ensemble de ses rivaux les plus prestigieux, incluant Mushkin et Corsair tout en arrivant à offrir des prix considérablement plus bas sur une base régulière. Bien sûr, le fabricant ne courtise pas exactement le même créneau en ne destinant pas ses barrettes aux amateurs de surfréquençage, avisant même ses clients que cette activité a pour effet d’annuler immédiatement et irrémédiablement la garantie à vie offerte sur ses produits. Cela ne signifie pas pour autant qu’on ne puisse pousser davantage les modules de Crucial, bien au contraire…

Comme on peut le voir, il est facile de s'y perdre parmi tous les paramétrages de la mémoire. Pour autant que la mémoire utilisée soit de bonne qualité, il vaut toutefois la peine de prendre son temps et d'expérimenter car il est possible d'augmenter facilement le niveau de performance de sa configuration.

Pour qu’on puisse envisager surfréquencer de la mémoire, celle-ci doit comporter des éléments de qualité tel un circuit imprimé de six couches ou plus et des composantes capables de tolérer un certain niveau de surchauffe. Mais tout aussi important que la fréquence à laquelle la mémoire va opérer sont les temps de latence. Les quatre principales caractéristiques à surveiller avant d’investir dans un module de mémoire sont les CAC, RCD, RP et RAS. Comme il est très important de pouvoir saisir l'importance de ces paramètres, prenons le temps de définir un tant soit peu ces quelques spécifications qui s’expriment en nanosecondes (ns). Dans un premier temps, le CAC équivaut au temps minimum nécessaire pour accéder à une colonne d´un banc. Le RCD équivaut quant à lui au temps minimum qui sépare l´accès d´une ligne à celui d´une colonne. Le RP équivaut à son tour au temps minimum qui sépare deux signaux RAS (activation d´un banc). Enfin, le RAS équivaut au temps minimum nécessaire pour accéder à une ligne d´un banc. Çà ne vous dit toujours rien? Çà va pourtant se corser encore un peu plus!

On utilise en effet une autre valeur pour ensuite calculer le temps de latence, exprimé en cycles, qui sera configuré sur la barrette ou qui peut être utilisé dans le BIOS. L’abréviation anglaise CLK (pour Clock) indique le temps nécessaire pour opérer un cycle complet. On utilise ensuite les formules suivantes pour trouver les temps de latence, exprimés en cycles :

CAS Latency : CAC / CLK
RAS to CAS Delay : RCD / CLK
RAS Precharge Time : RP / CLK
RAS Active Time : RAS / CLK

Pour ceux qui n'ont toujours pas saisi ou qui s'en foutent éperdument, sachez simplement que comme on peut s'en douter, plus ces valeurs seront basses, meilleures seront les performances. Enfin, pour ceux qui apprécieraient qu'on simplifie quelque peu, disons simplement qu'à n'en point douter, le RAS constitue l’élément clé à considérer lorsqu'on envisage de faire l'acquisition d'un module mémoire. Ceci est tellement vrai qu'un module de type PC2100 capable d’opérer en RAS 2 sera d'ailleurs souvent aussi performant qu’un module de type PC2700 opérant en RAS 3...

Un exemple de réglages très agressifs.

Enfin, voici un bref aperçu des principales caractéristiques des différents types de mémoire DDR présentement disponibles sur le marché. Vous pourrez noter que l'appellation donnée provient en fait du débit maximal auquel les données peuvent transiter. La PC2700 offrent donc un taux de transfert maximal de 2,7 Go à la seconde.

Type
Appellation
Fréquence
Débit
DDR266
PC2100
133 MHz
2,1 Go/s
DDR333
PC2700
166 MHz
2,7 Go/s
DDR400
PC3200
200 MHz
3,2 Go/s

Maintenant, faut-il acheter de la PC2100, de la PC2700 ou de la PC3200 vous demandez-vous? Ce n’est peut-être pas aussi évident qu’il y paraît! La réponse dépend en effet du jeu de composants qui équipe votre carte-mère et de vos attentes en ce qui attrait les performances et la stabilité. La PC2700 peut être par exemple tout à fait adaptée à un système ne supportant officiellement que la PC2100. Comment est-ce possible? Tout simplement parce que la plupart des modules PC2700 conçus pour fonctionner à 166 MHz en mode 2.5-3-3 peuvent très bien performer en 2-2-2 à 133 MHz.

Pages(2):  [1] | Page suivante