TechnoQC

Six imprimantes multifonctions bonnes à tout faire
Article publié par Christian Quirion le 2004-04-26 dans Matériel/Imprimantes
URL de référence: http://www.technoqc.com/articles/35.html

1. Introduction: les critères à considérer

D’entrée de jeu, il faut reconnaître qu’encore une fois, depuis notre dernier tour d’horizon effectué l'an dernier , les fabricants d'imprimantes multifonctions sont parvenus à améliorer la qualité et diversifier les fonctionnalités de leurs produits tout en réduisant le prix d’environ 25%. Aucun doute, ce fait d’armes est intimement lié au fait que ces appareils sont extrêmement populaires et que les manufacturiers font des pieds et des mains pour maintenir ou augmenter leur part de marché. La plupart des appareils sont offerts dans une fourchette de prix qui s'étend entre 200 et 500 dollars. Dans cette gamme de prix, il n'est pas étonnant de constater que le jet d'encre est prédominant bien que quelques fabricants (Lexmark, Samsung et Brother) sont parvenus à mettre en marché des unités de type laser. Offrant en principe un avantage au niveau de la rapidité et des frais d'utilisation, cette technologie est en revanche limitée, du moins dans cette fourchette de prix, à l'impression en noir et blanc, ce qui a pour effet de les circonscrire en grande partie à une utilisation d'affaires.

À n'en pas douter cependant, la formule tout en un qui s’adressait d'abord autrefois aux PME et aux travailleurs autonomes, séduit désormais aussi les particuliers qui voient d’un bon œil économiser argent et espace. Bien que plusieurs des critères en prendre en considération avant de faire l’acquisition d’un de ces appareils s’apparentent à ceux qu’on retiendrait pour une imprimante traditionnelle (qualité d’impression, performances et coût à la page, entre autres), il faut tenir compte de plusieurs autres éléments importants en vue de faire un choix éclairé.

Les critères importants à considérer

Le type de numériseur. À moins d’être certain de ne jamais avoir à numériser autre chose que des feuilles volantes, mieux vaut privilégier un appareil bâti autour d’un numériseur à plat plutôt qu’à défilement. D’autre part, ceux qui numérisent ou copient un grand volume de documents devraient absolument privilégier les appareils aussi munis d’un alimentateur automatique.

La télécopie. Bien que d’autres façons d’expédier et recevoir des documents sont en train de supplanter le fax, il faut savoir que plusieurs modèles disposent toujours d’un modem intégré, ce qui permet de télécopier de façon autonome sans devoir passer par un PC. Comme la plupart des utilisateurs se rabattent désormais sur une connexion haute vitesse et ne possèdent plus de modem dans leur PC, ils devront considérer cette option s’ils envisagent envoyer ou recevoir des fax.

La technologie d’impression. Bien que ce type d’appareil nous séduit d’abord par ses multiples fonctionnalités, un prix avantageux et un encombrement réduit, il faut se rappeler que c’est la qualité du document et le prix de revient à la page qui importent le plus. Traditionnellement, ceux qui peuvent se contenter d’impressions monochromes se tournent vers un appareil laser, légèrement plus cher à l’achat mais plus durable, performant et économique à l’usage. Pour tous les autres, les appareils à jet d’encre se voudront la solution la plus abordable, à court terme bien sûr, puisque les fabricants ont adopté la formule de rendre le matériel très abordable pour mieux se reprendre sur les fournitures.

Les autres facteurs. Bien que les utilisateurs intensifs porteront plus d’attention à la vitesse, il est important d’éviter de tomber dans le piège de la performance. Les fabricants ont beau tenter de vous impressionner avec des chiffres ronflants sur la rapidité d’impression de leurs unités, dites vous bien que vous n’arriverez jamais à reproduire ces performances! Mieux vaut s’attarder sur la qualité d’impression et la connectique. Peu d’appareils intègrent encore une interface parallèle mais plusieurs offrent en option une prise Ethernet vous permettant de rendre disponible l’appareil en réseau sans vous soucier d’avoir à mettre sous tension le PC auquel il est relié.

2. Les six appareils en revue

Nous avons évalué six appareils multifonctions récents. Prenez bonne note de la gamme de prix très variée. Certains trouveront injuste de comparer des produits dont le prix varie autant mais il est impératif de préciser que bien que le prix demeure un indicateur d'une certaine valeur au niveau de la qualité et des prestations, il est plutôt fonction des accessoires intégrés et du public cible visé par le fabricant. Par conséquent, il faut en faire abstraction autant que faire ce peut lorsque vient le temps de déterminer l'appareil qui répond le mieux à ses besoins. Par exemple, le modèle HP 7140xi est sans contredit le plus cher du lot mais n'offre pas nécessairement le meilleur niveau de performance ou la meilleure qualité d'impression ou de numérisation. Son interface réseau intégrée, sa grande capacité d'alimentation et la taille (14 pouces) de son numériseur à plat indiquent cependant qu'on vise d'abord et avant tout les entreprises plutôt que les particuliers avec un appareil prêt à faire face à un plus grand volume. De la même façon, bien que le modèle CX5400 d'Epson soit le plus abordable du lot, il ne fait pas figure de parent pauvre au niveau des performances et des prestations, loin s'en faut.

Pour procéder à l'évaluation globale de chaque modèle, plusieurs critères ont été pris en considération. Outre la qualité des impressions et des numérisations, les performances, la stabilité des pilotes et la facilité d'utilisation et d'installation ont été retenus. Étant donné le laps de temps trop court et le nombre limité de cartouches mis à notre disposition, il nous a toutefois été impossible de comparer les coûts d'impression à la page pour chaque unité. On peut toutefois vous faire part de nos impressions à propos des quatre unités à jet d'encre qui semblent concorder avec nos constats antérieurs: Lexmark continue d'offrir un coût à la page supérieur à celui des produits HP, lui-même très au dessus de Canon et de Epson.

Lexmark
X6170
Canon
MP730
HP
7140xi
Epson
CX5400
Lexmark X215
Samsung SCX-4216F
Évaluation globale
Prix
$316
$438
$919
$199
$514
$499
Technologie d’impression
Deux têtes et deux cartouches d’impression thermique à jet d’encre
Quatre têtes et quatre cartouches d’impression thermique à jet d’encre
Quatre têtes et deux cartouches d’impression thermique à jet d’encre
Quatre têtes et quatre cartouches d’impression thermique à jet d’encre
Laser
Laser
Résolution d’impression maximale
4800 x 1200 ppp
4800 x 1200 ppp
4800 x 1200 ppp
5760 x 1440 ppp
600 x 600 ppp
600 x 600 ppp
Vitesse d'impression
(lettre, noir)
Jusqu’à 19 pages à la minute
Jusqu’à 22 pages à la minute
Jusqu’à 22 pages à la minute
Jusqu’à 22 pages à la minute
Jusqu’à 17 pages à la minute
Jusqu’à 22 pages à la minute
Vitesse d'impression
(lettre, couleur)
Jusqu’à 15 pages à la minute
Jusqu’à 14 pages à la minute
Jusqu’à 18 pages à la minute
Jusqu’à 11 pages à la minute
N/D
N/D
Vitesse du copieur, en noir
Jusqu’à 16 copies à la minute
Jusqu’à 22 copies à la minute
Jusqu’à 22 copies à la minute
Jusqu’à 15 copies à la minute
Jusqu’à 17 copies à la minute
Jusqu’à 17 copies à la minute
Vitesse du copieur, en couleur
Jusqu’à 12 copies à la minute
Jusqu’à 14 copies à la minute
Jusqu’à 18 copies à la minute
Jusqu’à 5 copies à la minute
N/D
N/D
Capacité d’alimentation
100 pages
150 pages
400 pages
150 pages
250 pages
250 pages
Type de numériseur
À plat
(11 pouces)
À plat
(11 pouces)
À plat
(14 pouces)
À plat
(11 pouces)
À plat
(14 pouces)
À plat
(14 pouces)
Alimentateur
50 pages
non
50 pages
non
30 pages
30 pages
Technologie de numérisation optique
1200 x 4800 ppp
1200 x 1200 ppp
1200 x 4800 ppp
1200 x 1200 ppp
600 x 600 ppp
600 x 600 ppp
Technologie de numérisation extrapolée
19200 x 19200 ppp
9600 x 9600 ppp
Établie selon les ressources systèmes
9600 x 9600 ppp
4800 x 4800 ppp (USB)
4800 x 4800 ppp (USB)
Modem-fax intégré
oui
oui
oui
non
oui
oui
Interface réseau
optionnel
non
oui
non
optionnel
optionnel
Lecteur de carte mémoire
non
oui
oui
non
non
non
Câble USB inclus
non
non
non
oui
non
non
Dimensions en pouces
(H x L x P)
11,7 x 19,7 x 17,3
13,4 x 17,3 x 22,8
15,8 x 21,9 x 16,3
17,8 x 17,1 x 10,0
17 x 18,5 x 16,5
17,2 x 18,7 x 16,4
Poids en kg
11,3
11
14,7
9
13.6
13
Interfaces
USB 2.0
USB 1.1
USB 1.1
Parallèle (en option)
USB 1.1
USB 1.1
Parallèle
USB 1.1
Parallèle
Garantie
1 an
1 an
1 an
1 an
1 an
1 an

Abordable et versatile: Lexmark X6170

Très versatile, le X6170 du fabricant Lexmark est doté d’un fax modem intégré, ce qui le rend particulièrement attrayant pour les petites entreprises et les travailleurs autonomes. Ses performances au niveau de l’impression de texte et son alimentateur de 50 pages ne font que confirmer cette vocation « travail d’abord ». Avec sa coque saillante et toute en rondeur, l’appareil lui-même est plutôt bien conçu, son panneau de contrôle étant un modèle de convivialité. Un éventail de fonctions très complet est offert, incluant des rapports d’activité du fax, la possibilité de différer son envoi pour bénéficier des tarifs interurbains de nuit ou de les rediriger vers un autre numéro.

C'est d'ailleurs au niveau du fax que le X6170 se démarque le plus du lot. Via le panneau de commande, vous êtes en mesure d'imprimer les rapports d'activité du fax, de numériser un document et de différer son envoi (peut être utile pour profiter des tarifs interurbains plus économiques le soir ou la fin de semaine), transférer des fax vers un autre numéro ou encore créer un entête pour les fax sortants. Vous pouvez aussi paramétrer une sonnerie différente pour vous aviser qu'il s'agit d'un fax (pratique lorsqu'on ne dispose que d'une seule ligne téléphonique et qu'on ne veut pas répondre et interrompre l'entrée d'un fax!) ou encore décider que la fonction fax n'intervient qu'à partir de la cinquième sonnerie. Mieux encore, si vous êtes abonnés au service d'affichage, l'écran ACL affiche le nom de l'appelant, ce qui aide à décider si l'on doit ou non répondre à un appel selon qu'il s'agit d'un fax ou encore de votre belle-mère... Au niveau des faiblesses, on note d'abord une qualité d'impression très moyenne, en particulier en mode texte, ce qui s'avère tout de même étonnant puisqu'en général, ce fabricant s'en tire bien de ce côté. Pour résumer, le X6170 est un multifonction qui offre un excellent rapport qualité-prix mais qui s'adresse d'abord à ceux qui sont à la recherche d'un modèle à vocation bureautique très abordable et qui envisagent tirer profit d'un fax matériel intégré.

Pour: Performances en mode d'impression texte et pour numériser, modem fax intégré, grand éventail de fonctionnalités, grande convivialité, prix très abordable.

Contre: Qualité d’impression un peu décevante, accès difficile aux cartouches.

Complet et performant: le Canon Multipass MP730

Parmi tous les appareils testés, le MP730 a offert la meilleure qualité d’impression sur papier photo (et sans marge s'il vous plaît!), ce qui le situe de fait à mi-chemin entre une imprimante photo et un appareil tout en un. Quatre têtes d'impression et autant de cartouches d'encre (cyan, magenta, jaune et noir), un moteur d’impression rapide et un lecteur intégré de cartes Flash, qui supporte les quatre formats les plus populaires, confirment d’ailleurs cette vocation. Bien que les performances ne soient pas à l’avenant au niveau de la numérisation, le Multipass a réussi à reproduire le plus fidèlement notre image couleur tout en offrant une superbe qualité d’impression en mode texte. Comme pour le X6170 de Lexmark, Canon a décidé d'intégrer un modem fax au MP730. Malheureusement, quelques fonctionnalités qui faciliteraient la vie des utilisateurs n'ont pas été implémentées. Par exemple, le logiciel offert par Canon ne permet pas de composer plusieurs numéros simultanément ou d'assembler des copies. Pour expédier plusieurs copies d'un document de plusieurs pages, il faut se résoudre à le replacer autant de fois que nécessaire dans le chargeur. On regrettera aussi que le MP730 ne soit pas en mesure de transférer des fax vers un autre numéro ou de retarder l'envoi d'un fax comme le permet le X6170. Par contre, on appréciera grandement que les appels sont automatiquement filtrés et acheminés vers le téléphone ou l'imprimante (ou la mémoire tampon) puisque le MP730 est en mesure de distinguer une voix du bip sonore émis par un autre fax.

Malgré tout, le MP730 se tire bien d'affaires à plusieurs niveaux. Bien sûr, comme c'est le cas de tous les appareils multifonctions, il ne remplacera jamais des éléments séparés haut de gamme mais outre de superbes impressions couleurs sur papier spécialisé, il s'est aussi classé bon premier au niveau de la qualité des numérisations. Canon vise donc avec le MP730 l'utilisateur moyen qui envisage vraiment tout faire avec un appareil multifonctions, y compris l'impression de photos haute résolution.

Pour: Excellente qualité de numérisation et d’impression, pilotes conviviaux et stables, design élégant, impression de photos sans marge, modem fax intégré.

Contre: Le plus lent des appareils à jet d’encre pour numériser, un peu bruyant.

3. Les six appareils en revue - suite

Pour les gros volumes: HP OfficeJet 7140xi

Plus imposant physiquement, le 7140xi sait absolument tout faire, même imprimer des documents recto verso, se connecter simultanément à deux ports (parallèle et USB) ou se relier en réseau via un serveur d’impression. À la fois convivial, sobre et complet sans être surchargé, le panneau de commandes de l’appareil est incliné vers l’avant tandis que l’on retrouve les logements pour insérer des cartes Flash à la gauche de l’appareil. Malheureusement, à l'usage, on regrettera rapidement la qualité médiocre des images numérisées et des pilotes un peu trop lourds. À un prix avoisinant les $900, cet appareil coûte beaucoup plus cher que les autres appareils testés. Cet écart se justifie-t-il par des performances supérieures au niveau de la vitesse et de la qualité d’impression? Pas vraiment! La présence de certaines caractéristiques telles qu’un alimentateur automatique de documents, un second bac de chargement, une interface réseau et un modem 33,6 Kbps indique cependant que HP destine plutôt ce modèle aux utilisateurs nécessitant d’importants volumes d’impression. Il est malgré tout ironique de constater que le 7140xi se classe bon dernier au niveau des performances d’impression en mode texte…

D'emblée, tout est plus gros et plus complexe sur le 7140xi. C'est peut-être pourquoi le fabricant a choisi d'inclure un vidéo sur le CD d'installation pour démontrer clairement les étapes à suivre pour procéder à la mise en service du monstre. Malgré ses dimensions imposantes qui ne font que confirmer la vocation bureautique, celui-ci prend tout de même moins de place qu'une imprimante, un numériseur, un fax et un photocopieur séparés. Avec sa surface de 14 pouces, le numériseur accepte d'ailleurs les documents de format légal tandis que le fax intégré propose la plupart des fonctionnalités les plus recherchées tel que l'envoi de fax différé et l'envoi simultané via un répertoire téléphonique. Comme toujours, les pilotes et les logiciels de HP sont à la fois plus complexes et plus lourds avec plusieurs processus qui s'exécutent automatiquement dès le démarrage. Un assistant est lancé chaque fois que l'appareil est sollicité, que ce soit pour offrir de l'aide à numériser une image, envoyer ou recevoir un fax ou encore utiliser l'outil de reconnaissance de caractères ReadIris. L'offre logicielle est certainement la plus complète et inclut entre autres un logiciel de retouches d'images, un album photo et une application qui permet de partager ses images sur le Web. Malheureusement, si les impressions textes et couleurs sont satisfaisantes, la qualité des images numérisées est passable, sans plus. Les couleurs sont fades et semblent délavées. À ce niveau, seul le duo d'appareils laser de Samsung et Lexmark ont fait pire. Bref, on serait attendu à mieux d'un appareil de ce prix. Malgré tout, le prix du 7140xi peut se justifier pour une petite entreprise qui a besoin d'un appareil offrant tous les petits extras nécessaires en plus d’être capable de gérer un plus grand volume d'impressions.

Pour: Polyvalence, impressions recto verso, grande capacité des bacs de papier, alimentateur automatique.

Contre: Performances médiocres, prix très élevé.

Beau, bon, pas cher: Epson CX5400

S’il n’y a aucun doute que son prix se veut le principal argument militant en faveur du CX5400, il faut bien admettre que la qualité générale de ses prestations étonne et en fait un excellent modèle d’entrée de gamme. L’appareil lui-même est très bien bâti, est agréable à regarder et à toucher mais se démarque d'abord par l’encombrement le plus réduit de tous les modèles testés. En dépit d’un prix très alléchant, les prestations sont à l'avenant, autant au niveau de l’impression que de la numérisation. L’absence d’un alimentateur automatique limite toutefois son public cible à des utilisateurs occasionnels. Après une installation sans histoire, on est surpris de voir le soin apporté aux pilotes par Epson. Très conviviaux, ceux-ci offrent toute une pléiade d'options, souvent absentes sur des appareils vendus deux fois plus chers. Lorsque vient le temps d'imprimer une photo, on est par exemple surpris de se voir offrir l'option sans marge.

On notera également que comme c'est le cas pour les autres imprimantes Epson, le fabricant clame que les impressions effectuées à l’aide du CX5400 souffrent moins du phénomène de déteintage et profiteront d'une durée de vie supérieure grâce à la technologie DuraBrite. À l'usage, cela signifie qu'il est possible de manipuler les impressions dès qu'elles sont terminées sans se salir les doigts et que les photos garderont leurs couleurs vives plus longtemps que la compétition. Voilà déjà plusieurs arguments valables qui militent en faveur d'un appareil très compact et abordable. Bien sûr, le fabricant a du se reprendre ailleurs, comme sur le minuscule écran ACL qui affiche seulement une ligne à la fois. Le CX5400 est aussi le seul appareil du comparatif à ne pas inclure un modem fax intégré. Ceux qui ne souhaitent pas envoyer ou recevoir de fax et qui disposent d'un budget plus limité seront extrêmement bien servis par le CX5400 tandis que les autres devront passer leur chemin.

Pour: Qualité de fabrication, compacité, rapport qualité-prix, superbes pilotes offrant de nombreux réglages, impression de photos sans marge.

Contre: Têtes d’impression non intégrées à la cartouche, bourrages de papier fréquents, panneau de contrôle un peu encombré.

L’alternative laser: Samsung SCX-4216F et Lexmark X215

Nous avons également eu l'occasion d'évaluer brièvement deux multifonctions de type laser qui se sont avérés presque identiques du fait que Lexmark et Samsung ont conclu une entente et commercialisent toutes deux une version personnalisée du même appareil. Bâtis autour des mêmes composants, les deux unités ne se distinguent vraiment que par un panneau de contrôle différent tandis que même les pilotes ont des allures de famille... Il serait donc difficile, voire malhonnête de vraiment les départager, les prestations étant très semblables, bien que nous ayons pu observé que la version de Samsung était souvent offerte à meilleur prix. Par contre, l'offre logicielle de Lexmark est plus consistante que celle de Samsung en intégrant une application de qualité comme PaperPort.

Les deux appareils sont bien construits et les impressions de bonne qualité, comme on peut s’y attendre d’une imprimante monochrome laser, même si l'écart en terme de vitesse s'est avéré moindre que prévu avec les modèles à jet d'encre. Physiquement, ces multifonctions sont plutôt volumineux et inspirent la confiance de par leur aspect robuste. Un alimentateur et un fax modem sont intégrés alors que la connectique inclue les ports USB et parallèle. Si les impressions sont acceptables, le numériseur offre toutefois de bien piètres performances et n’autorise qu’une résolution maximale de 600 x 600 ppp. Cet état de choses est très révélateur sur le créneau visé par les deux fabricants. On ne cible que les petites entreprises ou les travailleurs autonomes qui sont prêts à sacrifier la couleur et à opter pour une imprimante laser pour économiser sur les coûts d'impression, combinés à un fax et un photocopieur monochrome intégré pour économiser l'espace.

Le tableau de commande du X215 de Lexmark...
Et celui du SCX-4216F de Samsung.


Pour: Qualité de fabrication, coût réduit à l’impression, alimentateur automatique.

Contre: Performances et qualité de numérisation très décevantes.

4. Performances et conclusions

Nous avons testé chacun des appareils en imprimant le même document texte de trois pages, d’abord en couleur et ensuite en noir et blanc avant d’imprimer une image qui occupe environ le tiers d’une page, sur le même type de papier. Nous avons également chronométré le temps requis à chacune des unités pour numériser la même photo couleur pleine grandeur. Tous les tests ont été effectués en 300 DPI.

Test
Lexmark 6170
Canon
MP730
HP
7140xi
Epson
CX5400
Lexmark
X215
Samsung
SCX-4216F
Impression texte couleur
00:28
00:34
00:43
00:50
N/D
N/D
Impression texte noir & blanc
00:20
00:33
00:42
00:36
00:18
00:20
Impression image couleur
00:43
00:26
00:24
00:32
N/D
N/D
Numérisation image couleur
00:28
01:19
00:33
00:31
01:33
01:34
Qualité d’impression texte
C
A
A
B
A
A
Qualité d’impression image couleur
B
A
B
B
N/D
N/D
Qualité de la numérisation
B
A
C
B
D
D

Le tableau permet d’illustrer que côté vitesse, les prestations de la Lexmark X6170 en mode texte rivalisent avec celles des modèles lasers! Pour imprimer les images en couleurs, les unités de HP et Canon se démarquent sensiblement de la compétition. Enfin, au niveau de la vitesse de numérisation, on remarque que la MP730 de Canon et les deux appareils laser sont complètement déclassés. Quant à la qualité des impressions et numérisations, seul l’appareil de Canon récolte une note parfaite.

Il est toujours hasardeux de tenter d'évaluer objectivement la qualité de numérisation de plusieurs appareils. Malgré tout, comme une image vaut mille mots, voici six numérisations de la même image effectuées sur chacun des appareils qui font partie du comparatif. Notez que les images ont toutes été réduites et compressées selon les mêmes critères afin de contourner le problème de la taille des fichiers puisque les originaux font presque 2 Mo chacun... Évidemment, il est plus aisé de se faire une idée à partir des fichiers pleine grandeur et ce sont sur ceux-ci qu'ont été basés l'évaluation en les comparant soigneusement avec l'image utilisée pour le test.

Lexmark X6170
Canon MP730
HP 7140xi
Epson CX5400
Lexmark X215
Samsung SCX-4216F

En terminant, retenez que pour les fabricants d’imprimantes, les années débutent en septembre et se termiment en août. Les appareils présents dans ce comparatif appartiennent donc tous à la cuvée 2003. Ceux qui ne sont toujours pas convaincus pourront donc élire d’attendre quelques mois, histoire de suputer les surprises que pourrait vous réserver la rentrée. Pour les autres, le comparatif illustre bien qu’il n’est pas nécessairement avantageux de se procurer le modèle le plus cher ou doté du plus grand nombre d'extras. Votre budget et vos besoins font foi de tout et doivent vous orienter vers le modèle qui vous convient le mieux. À vous de vous demander si vous avez besoin d’un fax ou d’une interface réseau, si vous envisagez vous servir de d’un multifonctions pour imprimer vos photos ou si le volume d’impressions nécessite un bac d’alimentation supplémentaire. Si vous avez fait vos devoirs, le choix deviendra évident...